Séminaires

photo s 3ss_bak*

Le Docteur Serge Desportes dirige des séminaires d’enseignement sur la médecine chinoise.

Il a été l’élève de Jacques André Lavier [1] pendant 13 ans jusqu’à la disparition de son maître en 1987.

Il lui a succédé à la tête de  » l’Institut « . Celui-ci a été fondé par Jacques André Lavier dans le but de traduire et d’approfondir la compréhension des textes chinois médicaux, mais également certains textes de philosophie taoïste .

Le Docteur Serge Desportes a poursuivi des recherches personnelles, en s’appuyant principalement sur des textes du Nei Tching Sou Wen, ouvrage le plus ancien de la médecine chinoise que nous possédions actuellement. Il utilise la méthode que lui a enseignée son maître, méthode rigoureuse que le professeur Jacques André Lavier   avait inaugurée dès ses premiers écrits vers 1959 et   qu’il transmettait à ses élèves.

Cette méthode, qui servait de base à son enseignement et à ses recherches, consistait principalement à étudier la filiation des caractères chinois à partir du texte chinois classique, de manière à remonter en direction de son origine, le plus loin possible dans le temps, et d’en restituer le sens symbolique originel.

En un mot il s’agissait d’essayer de restituer le contexte traditionnel dans lequel ces textes auraient été écrits.

Le Docteur Serge Desportes, en 1981, a pu « décoder » une partie du Nei Tching Sou Wen concernant les 6 énergies de la tradition chinoise.

Conduit par son intérêt pour ces six énergies telles que les expose le Nei Tching Sou Wen, il a pu coder chacune de celles-ci par un des hexagrammes du Yi King, livre fondamental de la pensée chinoise .

Il a pu en développer la théorie grâce à l’astronomie de position qui était employée quotidiennement par les anciens chinois.
Cette nouvelle approche a ouvert une compréhension des 6 énergies qui semble-t-il, était cachée dans les textes chinois, vraisemblablement, depuis plus de 4000 ans.

Il a publié ces résultats dans un premier ouvrage en 1985 « l’Homme sous le Ciel[2] », pour lequel Jacques André Lavier lui fit l’honneur d’une préface.

Ce décryptage assez étonnant de certains textes du Nei Tching Sou Wen, ouvrit à Serge Desportes, une perspective sur l’étude des relations de notre environnement avec les rythmes de nos horloges biologiques. Ce qui permet de prévenir l’apparition de certaines maladies chroniques. Ou encore de régler les déséquilibres de nos fonctions, constatés aux pouls radiaux par rapport au rythme des saisons,.

Au cours de nombreuses années de travail sur les textes du Nei Tching Sou Wen, il redécouvrit ce qu’on pourrait appeler une Science du fonctionnement harmonique entre microcosme et macrocosme.

Il a publié, à ce sujet, plusieurs ouvrages qui exposent les bases de ses découvertes (voir bibliographie de Serge Desportes) et en exprime les applications médicales au cours de ses divers séminaires d’enseignement.

Tradition

Photo s 9*Les racines de la médecine chinoise sont issues d’une doctrine traditionnelle qui aurait son origine dans la Grande Tradition primordiale des hommes commune à toute l’humanité de tous temps et de tous lieux. Elle concerne aussi bien la civilisation chinoise que les autres civilisations anciennes.

Elle est transmise au fil des siècles sous formes de Principes « révélés aux ancêtres ». Cette pensée est nourrie par l’intuition intellectuelle, l’appréhension globale des phénomènes ; l’analyse proprement dite n’intervenant qu’en selon lieu dans la stricte mesure du nécessaire.

Souvent ces Principes s’expriment par des nombres symboliques.

Or l’homme actuel n’a pas du tout les mêmes processus de pensée que celui de jadis.

Sa démarche intellectuelle emprunte des voies telles que la logique linéaire, la causalité ou la dialectique, qui ne furent jamais celles de la démarche traditionnelle. Celle-ci n’emploie qu’un seul outil, le raisonnement analogique seul apte à décoder l’expression globale symbolique.

 

Photo s 7s*De sorte que le médecin chinois, se référant à cette doctrine à laquelle, pour des raisons historiques, on donne le nom de Taoïsme, s’en tiendra à une théorie générale de l’organisme vivant tout entier, étudié aussi bien dans ses relations internes que dans ses relations avec l’extérieur ,au sens le plus large du terme.

L’Univers forme un tout qu’on pourra classer par catégories énergétiques qui interagissent entre elles.

On peut noter certains éléments essentiels de cette doctrine tels que: la prééminence du Qualitatif sur le Quantitatif, l’Unité originelle, le Yin Yang ,la loi Ternaire, et la conception d’une médecine avant tout préventive qui en découle.

Livres du docteur Serge Desportes : 

Biohomeopathie, Editions Douin, 1976

L’Homme sous le Ciel, Editions Gottschalk, 1986

Les Signes et les Origines, Editions Trédaniel, 1991

Les Cycles du Ciel et de la Terre, Editions Sully, 1999

L’Homme sous le Ciel, Editions du Cosmogone, 2002

Houang TI Nei Tching Sou Wen : traduction du chapitre Ier (en collaboration avec Docteur Henri Ceresola, Jacqueline Didierjean, Docteur Calogero Guida, Docteur Jean-Pierre Guiraud, Docteur Cécile Sabiani. Edition Interne. 2003.

La Marche des Quatre Directions, Edition du Cosmogone, 2007

Cycle du Ciel et de la Terre, 2ème Edition, Edition du Cosmogone 2013

Etudes Complémentaires sur l’Homme sous le Ciel, Editions du Cosmogone  2013.

Les Chants des Cycles et des Saisons, Éditions du Cosmogone, 2014